….::: L’Avant Curieux :::….

Merci beaucoup a l’équipe du Festival L’Avant Curieux pour un super accueille!!!!!!

Where are we? I’m hungry…

Nous avons été vachement content de jouer a Nantes pour la première fois et de partager ce moment avec vous, mème si on c’est mis un peu la pression.

C’etait seulement la deuxième fois que Marcel.le et Claude se présente au public depuis le mois de decembre!

Vivement la fin de ce catastrophe quand on pourrais en fin se remettre a se faire la bise, se renifler, et gouter les sandwiches de nos amis sans peur.

Vos sandwichs Banh Mi était DÉLICIEUSES.

WHAT ARE WE DOING ?

ml&c-10-nb

photographie Philippe Laurençon

Gêne : n.f.

Etymologie – (XIIe siècle) Attesté sous la forme gehine : de l’ancien français gehir « avouer, confesser, reconnaître ».

1 – Ce qui met à l’étroit, mal à l’aise, ce qui empêche d’agir librement.

2 – Embarras que cause le séjour d’une personne chez une autre.

3 – (Figuré) Contrainte fâcheuse, état pénible où l’on se trouve.

 

 

 

 

 

 

the corn has EARS

Les plants peuvent « entendre » l’eau qui coule sous le sol

Leur racines pousse dans la direction du son

corn ears.png

Les plants, sans système nerveux, ni cervelle sont capable de discerner entre le son d’une chenille qui grignote et les vibrations du vent — il produit plus de toxines chimiques après d’avoir « entendue » l’enregistrement des insectes qui se nourrissent »

  « A 2014 study showed the rock cress Arabidopsis can distinguish between caterpillar chewing sounds and wind vibrations—the plant produced more chemical toxins after “hearing” a recording of feeding insects »

lit l’article de Scientific American ici

Fait attention a ce que tu cri quand t’es tout seul dans la foret. Il y a des milliers d’oreilles qui écoutent…